lundi 18 novembre 2019
News
Home / Actualités / Affaire 7 milliards détournés à la mairie de Koumassi :Des zones d’ombres qui enfoncent Cissé Bacongo
photo cissé bacongo
maire de koumassi

Affaire 7 milliards détournés à la mairie de Koumassi :Des zones d’ombres qui enfoncent Cissé Bacongo

Le nouveau maire de la commune de Koumassi a déclaré lors du  conseil municipal du 13 septembre dernier  qu’il a commis un audit  par le cabinet KPMG qui révèle qu’il a eu un trou de 7 milliards de FCA sur la gestion de son prédécesseur Ndohi Yapi Raymond. Pourquoi les résultats de l’audit ne sont-ils pas publiés ? Quelle est la délibération du conseil municipal qui a demandé l’audit ?   Comment peut-on découvrir un trou de 7 milliards  en 2 ans d’exercice dans une commune dont le budget de fonctionnement n’atteint même pas 2 milliards par an ?trop de zones d’ombres dans cette affaire qui n’ont d’autres objectifs que de souiller la réputation du maire sortant et le livrer à la vindicte populaire. Comment un juriste de la trempe de Cissé Bacongo peut-il confier le contrôle financier d’une commune à un cabinet privé d’audit ?  L’article 152 de la Constitution et la loi sur la Cour des Comptes prévoient que cette haute juridiction contrôle la gestion des comptes des collectivités territoriales. Le maire Cissé Bacongo aurait pu saisir aussi l’inspection générale de l’Etat ou la  Direction Générale de la Décentralisation et du Développement Local . Un auditeur privé ne saurait se substituer à des structures d’Etat. Le cabinet KPMG n’a donc aucune compétence pour procéder à des contrôles financiers de la commune Koumassi. Pourquoi Cissé Bacongo n’a-t-il pas respecté les procédures légales ?  Où sont les document comptables justificatifs de l’audit, C’est une zone d’ombre qui entache la crédibilité de ce rapport d’audit. Qui va payer le cabinet KPMG ? Une autre zone d’ombre qui suscite des interrogations. Aucune délibération du conseil municipal n’a autorisé l’audit donc C’est le maire qui en principe  devrait payer la facture lui qui se veut le nouveau chantre de la bonne gouvernance. Il ne faut pas tronquer l’histoire de la commune de Koumassi. Lors de la passation de charges en 2001 avec l’ex-défunt maire Adou Assalé   ,N’Dohi Yapi Raymond a hérité d’un déficit de plus de 4 milliards de francs CFA. N’dohi Yapi Raymond a donc hérité d’une commune hyper endettée. Et ses efforts de redressement financier ont été reconnus par tous. La preuve lors de la passation de charges, N’dohi Yapi Raymond a laissé à son successeur un déficit de 4 millions de francs. Ce qui constitue un acte de bonne gouvernance et un cas d’école dans l’histoire de gestion des collectivités. Le faux scandale des 7 milliards n’a pour unique objectif que de détourner l’attention des populations qui attendent les promesses électorales du maire Cissé Bacongo. Ce dernier selon des sources concordantes a bénéficié d’un appui financier de 9 milliards de francs CFA, une cagnotte dont ses prédécesseurs n’ont jamais eu droit. Le maire est donc attendu au pied du mur. Le reste n’est que distraction et manipulation de l’opinion pour des objectifs connus de tous.

Alouyou Catherine

 

 

 

 

Check Also

Showbizarre: Tina Glamour, la mère d’Arafat s’adresse à Carmen Sama

« Showbizarre, on ajoute rien, on n’enlève rien. ce que tu fais, on dit; ce que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *