mercredi 26 février 2020
News
Home / Actualités / Afrique/ Changement Climatique : L’Autorité du Bassin du Niger obtient un financement de 232 millions de dollars de la BAD

Afrique/ Changement Climatique : L’Autorité du Bassin du Niger obtient un financement de 232 millions de dollars de la BAD

Par Serikpa Djeckou De Sylva-Afriquematin.net

djeckoudesylva@gmail.com

S.E.M. ABDERAHIM Bireme Ahmid Secrétaire Exécutif de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN), était en tournée dans les 9 pays que compte l’institution. De passage en Côte d’Ivoire, il a annoncé à la presse l’obtention d’un financement de 232 millions de dollars.Autorité du Bassin du Niger

Les pays concernés par l’Autorité du Bassin du Niger (ABN), que sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Tchad viennent de bénéficier d’un financement de 232 millions de dollars dans le cadre de la lutte contre les effets des changements climatiques. Pour l’obtention de ce financement important dont 80% de dons, il a fallut de grandes actions a révélé S.E.M. ABDERAHIM Bireme Ahmid, Secrétaire Exécutif de l’ABN de passage en Côte d’Ivoire. « L’ABN était dans une léthargie avant mon arrivée. Elle avait perdu beaucoup de ses cadres parce qu’elle n’était plus attractive. Les pays et les partenaires, avaient perdu confiance. Dès ma prise de fonction en mars 2018, avec ses cadres réduits, nous avons engagé des actions. Nous avons rétabli la confiance entre les Etats et l’ABN d’une part et entre l’institution et les partenaires d’autre part », a indiqué le Secrétaire Exécutif.

Comme actions concrètes, il dira : « Nous avons engagé l’audit de l’ABN et organisé deux conseils de ministres et les résultats des audits ont été présentés. Les conseils de ministres nous ont donné leur quitus. Ces informations ont été transmises par les Etats aux partenaires. C’est ainsi que la confiance a été rétablie parce que cela faisait six ans, que les comptes de l’ABN n’avaient pas été audités. Nous avons de par cette confiance,   bénéficié d’un financement de 232 millions de dollars pour le Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Fleuve Niger (PIDACC/BN)», s’est réjoui S.E.M. ABDERAHIM Bireme Ahmid. Il a poursuivi que d’autres actions concrètes ont été menées. « Nous avons décidé d’être accompagnés par les députés parce qu’ils sont les représentants de la population ; d’où la mise en place d’un réseau des députés. Il est fonctionnel et ils sont régulièrement informés des actions menées sur le terrain. Maintenant, nous nous attelons a redynamiser celui des journalistes », a révélé le Secrétaire Exécutif. Autorité du Bassin du Niger

Selon lui avec le réseau des journalistes, les actions de l’ABN seront mieux vues : « nous sommes convaincus qu’avec le réseau des journalistes dans les neufs pays de l’ABN, nos actions seront mieux vues et l’ABN sera incontournable car à la fin de notre parcours, il sera question d’un réseau régional qui devra participer aux grands débats » a affirmé   le Secrétaire Exécutif.

Depuis le 26 juin, lui et sa délégation, sont en tournée dans le cadre des préparatifs d’un sommet des Chefs d’Etat en Guinée Conakry.

Notons qu’Abderahim Bireme Hamid est de nationalité Tchadienne. Il a occupé plusieurs postes dans le gouvernement Tchadien. Il a également été Président de la Cour Suprême pendant 12 ans avant d’être appelé à assurer la fonction de Secrétaire Exécutif du Bassin du Niger.

Check Also

Un français ruiné par une camerounaise devient « Otrotiki » à Douala

L’histoire parait invraisemblable ! Un français réduit à devoir travailler comme pousseur après avoir été …