jeudi 18 juillet 2019
Home / Actualités / Agro-industrie : Ce qui n’a jamais été dit sur les bouillons « Maggi »
Maggi

Agro-industrie : Ce qui n’a jamais été dit sur les bouillons « Maggi »

Par Jean Levry – Ivoiredimanche.net

Les bouillons d’assaisonnement « Maggi » sont-ils vraiment nocifs pour la santé ? De quoi sont-ils faits ? Pour apporter réponses à ces questions et venir à bout des préjugés, la société agro-alimentaire Nestlé a ouvert ses portes, le jeudi 20 juin 2019, aux commerçantes des marchés, un des maillions de la distribution.

Ces dernières années, les consommateurs ont développé de nombreux préjugés concernant les bouillions « Maggi » de Nestlé. Nés de la rumeur et parfois entretenus par des concurrents, ces préjugés ont tendance à jeter le discrédit sur les produits de ce géant de l’agro-alimentaire. Que n’a-t-on pas entendu à propos des bouillons « Maggi » ? D’abord, à propos de la fabrication, on entend dire tantôt qu’ils seraient fabriqués à l’aide du « formol » pour la solidification des cubes et tablettes. Tantôt, ils seraient fait à base de « poissons Thons pourris » ou d’ « excréments d’animaux », ou encore avec des « vers de terre »… Ensuite, que les agents de la société eux-mêmes, connaissant les conditions de production, n’en consommeraient pas. Enfin, qu’à cause de la supposée « dangerosité » de ces bouillons, les médecins et les nutritionnistes déconseilleraient totalement leur consommation.  Et patati et patata…

Et pourtant, il n’en est rien de tout cela.Maggi

Un composé de produits naturels

La visite guidée de l’usine Nestlé, située en zone industrielle de Yopougon aura permis aux commerçantes de toucher du doigt l’ensemble du processus de production des bouillons. Et ce sont elles-mêmes qui en témoignent. « On entendait beaucoup de choses sur Maggi. Mais on a vu aujourd’hui que tout ça est faux. On a vu que ce sont des produits et des épices naturels qui sont utilisés pour fabriquer les bouillons et c’est l’amidon de manioc ou de maïs qui rend ça dur », confie une commerçante du marché d’Abobo.  Une autre se veut plus précise et plus rassurante. «  Ce n’est pas la consommation de Maggi qui est dangereuse mais plutôt l’abus du sel. Parce que ce qu’il faut savoir c’est que les bouillons Maggi contiennent déjà 50 % de sel, c’est-à-dire que lorsque vous prenez une tablette, elle est composée à moitié de sel.  Et comme tout excès nuit, la consommation du sel ajouté aux bouillons peut être dangereuse pour la santé. Il faut préférer Maggi uniquement pour assaisonner les repas», conseille-t-elle.

Nestlé et ses 4 engagementsMaggi

De nombreux  analystes se demandent comment une entreprise de la trempe de la firme suisse se permettrait de nuire à la santé des consommateurs sans être inquiétée ? En réalité, il n’en est rien. Tout cela procède de la désinformation des consommateurs. Parce que soucieux de la qualité de ses produits, Nestlé procède à des contrôles depuis l’approvisionnement en intrants jusqu’à la livraison du produit-fini.  Ce sont au total « 402 contrôles de qualité » qui sont réalisés avant l’arrivée du produit sur le marché, selon les responsables de l’usine. Ainsi l’entreprise a-t-elle pris quatre (4) engagements qu’elle entend respecter à la lettre. Il s’agit notamment d’ « améliorer le profil nutritionnel » de ses produits, d’où les bouillons Maggi sont riches en « fer », une vitamine essentielle pour le bien-être de l’homme. En outre, la société s’engage à « promouvoir une cuisine et une alimentation et un mode de vie sains », à « utiliser des ingrédients plus familier et plus communs », et à « augmenter l’approvisionnement local et développer les économies locales ».

Cette visite d’usine s’est déroulée en plusieurs étapes, notamment la visite des stands pour des informations sur ces 4 engagements de la firme, la visite guidée de tous les compartiments de l’usine de fabrication des bouillons, un concours culinaire avec des bouillons Maggi comme unique assaisonnement, et un déjeuner.

Au terme du programme, les responsables de la structure, n’ont pas caché leur satisfaction.  « On est très satisfait de ce vaste programme vu l’engouement des visiteurs. Le programme était alléchant et compte tenu des interventions des uns et des autres, on pense que notre message est bien passé », a fait savoir Mme Rosine Kouassi de la Direction marketing.

C’est avec une autre façon de voir les bouillons « Maggi » que les visiteurs du jour sont repartis, non sans prendre l’engagement de passer le message afin de mettre fin aux idées reçues au sein des consommateurs.

Check Also

Emile Constant Bombet: « les cadres du Pdci (…) sont des contre-exemples en matière de militantisme politique »

CÔTE D’IVOIRE – POLITIQUE « Je répète : le PDCI a un problème global d’endurance et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *