Actualités Côte d'Ivoire Economie

Comment Glovo a conquis le cœur des ivoiriens en un an et demi : La réponse avec les équipes stratégies et les Glovers !

Avez-vous remarqué ces livreurs vêtus de jaune et de vert qui sillonnent Abidjan à moto? Ces indépendants, les ‘Glovers’, livrent des plats ou des produits aux Abidjanais en moins de 45 minutes pour GLOVO, licorne espagnole qui exerce dans plus de 20 pays. Un an à peine après son arrivée sur le sol ivoirien, Glovo est déjà leader du marché de la livraison à la demande en Côte d’Ivoire. L’entreprise a réussi à s’imposer grâce au travail d’une équipe dévouée et passionnée. De la direction à la livraison, découvrez ces prochains jours comment la machine Glovo a fait pour se hisser au sommet du marché ivoirien.   

Aujourd’hui rendez-vous dans les bureaux avec Marie-Joëlle (Growth and Marketing Manager), Arthur (Sales Executive), et sur le terrain avec Ange (Gloveuse) et Ange (Glovers) !

L’arrière : les équipes en charge de la stratégie. 

En tant que Growth and Marketing Manager, Marie Joëlle est au coeur du développement stratégique de Glovo en Côte d’Ivoire. Au quotidien, sa créativité et sa capacité d’analyse sont de véritables outils pour la compagnie de livraison ! La jeune femme est en effet rigoureuse et passionnée, deux qualités très valorisées chez Glovo. Selon elle, tous les salariés sont perpétuellement invités à dépasser leurs limites et casser les codes… Marie-Joëlle nous le dit : « C’est de là que l’entreprise tire sa force ! S’adapter au consommateur ivoirien est pour nous un challenge qui reste au centre de nos objectifs quotidiens. J’ai tout de suite postulé quand j’ai su que Glovo s’installait en Côte d’Ivoire, car c’est une jeune startup qui pousse à se dépasser. Nous avons l’opportunité d’évoluer dans un environnement sain et agréable. En tant que jeune femme noire, c’est vraiment très important pour moi ».

Cette capacité à repousser les limites et à s’adapter en permanence est visible dans tous les aspects de la stratégie adoptée par Glovo. L’entreprise effectue des livraisons en un temps record, propose un service client réactif et surtout s’adapte en permanence. L’exemple le plus récent est le partenariat de l’entreprise avec le Festival des Grillades. En effet, du fait de la situation actuelle, le festival qui attire plusieurs centaines de milliers de personnes chaque année n’a pu avoir lieu dans les conditions habituelles. Face à cela, Glovo s’est engagé à accompagner l’événement en assurant la livraison des plats directement au domicile des participants. Une initiative maligne…et flexible !

Quant à Arthur, Sales Executive, il souligne le fait que l’entreprise a effectivement fait changer les habitudes de consommation des Ivoiriens. Pour lui, ce n’est pas une entreprise parmi d’autres, mais un vrai “partenaire au quotidien” : « C’est quand même génial de pouvoir vous dire que vous êtes au bureau ou à la maison, et que vous pouvez vous faire livrer en temps record votre déjeuner ou un chargeur de téléphone ! ».

Le jeune homme a en effet pour mission de faciliter la vie des Abidjanais en s’assurant que l’intégralité de leurs restaurants ou boutiques favoris soient sur la plateforme. Une grande fierté pour Arthur, qui renchérit : « chez Glovo, les valeurs ne sont pas que des mots sur une feuille de papier, ce sont des bases sur lesquels tous les salariés travaillent. Au quotidien, les livreurs, les membres de l’équipe stratégique et la direction s’évertuent à les faire transparaître dans chacune de leurs actions. C’est très agréable et constructif de travailler dans un environnement comme ça ».

Les Glovers : sur le terrain, les premiers acteurs du succès ! 

Premiers acteurs de l’évolution de fulgurante de Glovo, les Glovers, livreurs indépendants, sont le point central de la stratégie du service de livraison. Ange, 24 ans est une des premières Gloveuses de l’entreprise: « Le premier jour lorsque j’ai commencé j’appréhendais beaucoup ! Mais au final, le stress est totalement retombé quand j’ai vu les équipes et l’accompagnement qu’on avait », déclare-t-elle en se souvenant de ses débuts.

Même si elle évolue dans un univers d’homme (90% des livreurs sont masculins !), ses collègues l’ont beaucoup accompagnés. Elle dit avoir reçu de bons conseils de ceux qu’elle appelle affectueusement “les anciens” : la dangerosité de la route abidjanaise, l’attitude positive avec les clients mais aussi de l’état d’esprit qu’elle doit avoir au quotidien. Tout cela fait qu’aujourd’hui elle se dit fière d’être l’une des premières femmes Glovers : « J’espère que beaucoup d’autres femmes auront envie d’intégrer l’entreprise ! Il faut oser ! »

Être Glovers, ce n’est pas être salarié. C’est être son propre patron tout en étant attaché à une entreprise qui vous donne la possibilité d’entrer en contact avec vos clients. « Il faut être autonome, pouvoir se motiver et travailler avec beaucoup d’investissement et de soin. Il faut aussi se rappeler qu’en tant qu’indépendant, on ne doit pas être passif on doit être actif ! ».

Pour Ange qui a intégré l’entreprise par curiosité il ne s’agit plus d’un passe-temps ou d’une activité de débrouille, c’est un tremplin vers ses projets et son avenir.

 Un petit conseil pour ceux qui veulent postuler ?

« Il faut être une personne passionnée ! Moi par exemple, j’aime être une source d’aide et de solution pour les clients…et il faut aussi aimer la moto ! »

Elle s’adresse ensuite plus spécifiquement à celles qu’elles qualifient de “soeurs”. N’ayez pas peur, n’ayez pas d’appréhension ! Ne vous dites pas que c’est un monde d’homme et que vous n’y avez pas votre place. Glovo peut-être l’opportunité parfaite pour vous de prendre votre envol et réaliser vos rêves et vos projets ! “

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net