Actualités Culture et Arts

PRESSE ET MEDIAS SOCIAUX: l’ANP et l’UNESCO sensibilisent la presse et les animateurs des réseaux sociaux sur leurs responsabilités pénales.

<<Attention à tout ce que vous écrivez, publiez et suscitez comme débats sur la toile>>, a averti le Procureur de la République ADOU Richard, le 5 octobre 2020 à Abidjan-Plateau lors du séminaire de sensibilisation organisé par l’Autorité nationale de la Presse (ANP) avec le soutien de l’UNESCO.

C’est en intervenant autour du sous-thème : »Source d’information et infraction en ligne » que le Procureur de la République a invité la presse et les animateurs des médias sociaux à une démarche professionnelle dans la collecte et la diffusion de toute information <<Car votre responsabilité pénale est aussi engagée>> dira-t-il avant d’expliquer, exemple à l’appui, comment la presse fusse-t-elle imprimée ou numérique et certaines plateformes de discussion à travers les réseaux sociaux fragilisent l’équité, la justice et le bien-être social. Aussi a-t-il invité au respect du droit et du code de déontologie du journaliste qui, selon lui renferme et résume une démarche qualitative de l’exercice de la profession.

SAMBA Koné, Président de l’Autorité nationale de la Presse (ANP), initiateur de ce séminaire a quant à lui exposé sur les  »Sources d’information et critères d’élaboration d’une charte interne ». Celui-ci a fait un tour d’horizon de la loi sur la presse, du code de déontologie avant d’inviter les entreprises de presse à se doter d’une charte interne, gage selon lui, de professionnalisme. <<elle dénote de la volonté de l’entreprise de presse à garantir une image valorisante et crédible à ses lecteurs>>. A t-il relevé.

<< En acceptant d’accompagner l’ANP dans la tenue de cet atelier de sensibilisation, notre organisation réaffirme sa volonté à promouvoir et à garantir la paix, comme le stipule sa charte. Nous y croyons et nous y tenons>>. A dit pour sa part, Anne LEMAISTRE, représentante du bureau de l’UNESCO à Abidjan.

Autre intervention ayant suscité de l’intérêt, celle de KAPO CHICHI, spécialiste de la communication digitale. Elle a porté sur  »la modération des contenus numériques ».

Notons que le thème central de ce séminaire a porté sur : << Sources d’information, infractions en ligne et modération des contenus numériques>>. Le Ministre de la communication et des médias annoncé à cette rencontre était représenté par son directeur de cabinet.

Avicam ETONY