Actualités Côte d'Ivoire Sport

PRIX DU PRESIDENT DE L’UEFA: UN PEU DE RESPECT POUR NOS HEROS

Notre compatriote Didier Drogba vient d’ajouter à son palmarès déjà élogieux, une autre couronne non moins prestigieuse, celle du premier joueur africain lauréat du Prix du Président de l’UEFA (PPU). Comme à notre habitude « d’Africain Gros Nez », toujours disposé à maudire que de bénir, nous trouvons-là encore l’occasion de traiter cette distinction de prix de la complaisance relevant de considérations extra-sportives et sociales. Mais diantre, n’est-il pas parfois utile de se taire quand notre voix n’est pas plus belle que le silence, même si la vie nous donne d’être libres et pensants ?

Quel péché, l’enfant de NIAPRAYO a-t-il commis pour que ses joies soient sacrifiées sur l’autel de l’insinuation et du machiavélisme ? Son ambition d’être candidat à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football en est-il le prétexte ou alors son refus d’être le réservoir à pécule pour les fainéants ? Le record ou l’exploit d’un compatriote sur la scène mondiale ne vaut-il pas mieux que les trahisons d’Etat ou la gabegie dans la gestion de la chose commune ?

Parce que le Prix du Président de l’UEFA est aujourd’hui décerné à Didier Drogba qu’il est devenu subitement un prix de complaisance qui n’a pas besoin de connaitre un traitement de faveur par les médias d’Etat. Et pourtant c’est une distinction attribuée précédemment à David Beckham (2018) et à Eric Cantona (2019), deux joueurs dont les talents et l’amour pour le sport roi sont loin de surclasser ceux du fils de Tebilly.

Rappelons, à toutes fins utiles que « Ce prix, créé en 1998 par l’UEFA, met un accent tout particulier sur les véritables protagonistes, c’est-à-dire les joueurs, qui ont participé au développement et au succès du football. Il est décerné en reconnaissance d’événements exceptionnels, de l’excellence professionnelle et de qualités personnelles exemplaires ».
C’est un prix qui rime donc avec Performance, Personnalité et Action pour le développement et le succès du football. Et pour ceux qui ont pris le temps de le connaitre, ce triptyque résume bien la vie de Didier Drogba. Là où l’on parle de football, Didier Drogba est toujours présent. Il sacrifie sa personnalité au football, pas comme ces anciens qui ont hélas choisi de disparaitre des arènes du sport roi pour s’abonner et s’abandonner aux affaires, et parfois même aux choses obscures.

Aussitôt a-t-il rendu le maillot qu’il a décidé de mettre sa renommée au service du développement du Football de son pays à travers un projet réaliste et révolutionnaire intitulé RENAISSANCE. Outre ce projet, Didier Drogba use des moyens obtenus durant sa carrière pour porter secours aux personnes vulnérables et personnes en difficulté.
« J’avais une vraie volonté de m’engager davantage […] pour rendre au sport ce qu’il m’a donné toutes ces années. En 25 ans de carrière, j’ai acquis une certaine notoriété, j’ai créé un réseau. Je veux pouvoir aujourd’hui utiliser cette voix pour apporter des changements positifs dans le monde », confié l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire à des Européens.

Retraité des terrains de football depuis 2018, Didier Drogba a choisi de consacrer son temps à l’humanitaire, toujours en lien avec le sport d’où la mise en place d’une fondation et la réalisation d’un hôpital moderne. Avec son argent obtenu durant sa carrière, il a construit des écoles, bâti des classes numériques dans plusieurs écoles, offert des broyeuses de manioc aux femmes et des ordinateurs aux élèves de Vitré, il a fait des dons en vivres et kits sanitaires de plusieurs centaines de millions aux populations de Côte d’Ivoire au plus fort de la pandémie du Coronavirus et mis son hôpital à la disposition de l’Etat pour lutter contre cette maladie. Aussi, son seul nom a sauvé des vies et aidé des pays à obtenir des fonds énormes.

Au nom du football, il a tout donné et continue de s’investir pour le bonheur des populations, ce qui n’est pas parfois le cas pour certains qui préfèrent s’étaler sur la place publique par des actions ‘‘COUPE DECALE’’.
L’engagement de Didier Drogba pour le développement du Football à travers son projet Renaissance, les innombrables actions du footballeur en faveur de l’épanouissement social de ses semblables ont entièrement séduit l’UEFA.
N’oublions pas que le DAIZOKO a été choisi parmi une centaine de postulants et non des moindres ; alors un peu de respect pour NOS HEROS.
Le Sable Mouvant